Skip to main content

Pour ou contre l’écriture inclusive? Deux linguistes débattent

Je préfère prévenir : ce n'est pas un débat, et l'interview est plutôt mauvaise. Mes biais me poussent à trouver Julie Neveux plus pertinente que son interlocuteur, mais je ne pense pas qu'elle convainc au-delà des personnes favorables à l'écriture inclusive.

Du côté de Franck Neveu, je me demande quelles sont ses sources. J'y vois beaucoup de croyances de sa part, aucunement étayées. Surtout, il ne distingue pas l’écriture inclusive de l’usage des points médians, alors que ses critiques semblent se concentrer sur ces derniers. Bref, il ne me semble pas maitriser le sujet.

Ce qui m’a frappé, c’est que Julie Neveux tente de se placer à la place des personnes pratiquant l’écriture inclusive. Franck Neveu, lui, parle en son nom, à travers son propre prisme.